2 février 2022

Le AYNI : KEZAKO ?

La méthode innovante et à forte valeur ajoutée, dédiée à la performance du développement d’affaires, structurée, modélisée et transmise aux décideurs dans la cadre de Multivalente, s’appelle « AYNI – Smart Influence Method© » dite « AYNI-SIM© ».

Beaucoup de mes clients me demandent ce que signifie « AYNI ».

Je cherchais un nom pour ma méthode et la découverte de ce mot fut pour moi une révélation !

Ayni : de toi à moi, de moi à toi !

Mot venant du Quechua, est un concept fondamental dans la société Andine qui traduit un lien de réciprocité et de solidarité au sein de la communauté : « ce que je fais aujourd’hui pour toi, tu le feras demain pour moi ».

Depuis la nuit des temps (la loi du Ayni ou de la réciprocité commence probablement bien avant 4000 ans par le symbole des mains croisées découvert au temple de Kotosh), l’Ayni, toujours pratiquée aujourd’hui, est la règle qui maintient la cohésion et l’harmonie dans les Andes, dont le principe est : il faut donner pour recevoir.
Chaque action réalisée pour aider l’autre attend une réponse équivalente.

La loi du Ayni trouve certainement sa source dans les conditions extrêmes qui rendent la vie, dans les villages andins, particulièrement rudes et difficiles.

Un membre d’une communauté aide un autre membre à des fins privées lorsqu’un soutien est nécessaire (construction d’une maison, travaux agricoles, etc.).
Ultérieurement, la famille qui a reçu de l’aide participera à un autre travail Ayni, apportant alors son aide aux autres. Nourriture et boisson sont fournis aux participants par la famille qui les reçoit.

Il n’y aucune obligation à respecter l’Ayni. Il s’agit d’une responsabilité morale qui se fait par sentiment, sans autre intérêt que d’aider l’autre. Si une personne n’entre pas dans le système de réciprocité, un déséquilibre est créé. A terme cette attitude met en danger la cohésion de la communauté et va affecter profondément l’harmonie de la société.

Le Ayni n’est pas du troc ou de la vente contre de l’argent. Ce principe de réciprocité se généralise et se prolonge dans le temps, selon l’idée du « aujourd’hui pour toi, demain pour moi ».

On voit que “l’Ayni” en tant que don, repose sur une approche unilatérale que lui confère son caractère désintéressé mais qui s’inscrit dans une structure bilatérale qui n’est autre que le principe de réciprocité.

Pilier du Business Networking

L’un des piliers du Business Networking tel que développé dans la méthode AYNI-SIM© repose sur cette notion fondamentale de solidarité, de don-contre don et de réciprocité, que nous approfondirons dans le prochain post.

Avoir la « Ayni attitude » dans le cadre du développement d’affaires, revient, dans nos sociétés ultra égocentrées à être positivement différenciant et à structurer indirectement certains atouts d’un marketing d’affaires réussi…

Pour approfondir, le prochain post sera : le don-contre don, principe fondateur du Business Networking …

François Lafay.

Retour