La stratégie Européenne de relance : détails et explications - Multivalente
1 février 2022

La stratégie Européenne de relance : détails et explications

La stratégie Européenne de relance : détails et explications

La crise du COVID-19 a fortement et durablement touché les économies européennes. Certains pays, comme l’Italie ont enregistré une chute de leur PIB allant jusqu’à -9%. La France, pour sa part, a enregistré une baisse du taux de sa croissance à plus de 8.1%, une première depuis plus de 100 ans.

La Commission de l’Union Européenne, afin de pallier la récession économique que connait ses États Membre, a proposé, le 27 mai 2020 un ambitieux plan de relance. Son objectif est de réparer les dommages socio-économiques de la pandémie en stimulant la reprise afin de préparer un avenir meilleur pour la prochaine génération. Cette ambition a donné le nom du plan de relance européen : le « Next Generation EU », qui s’élève à plus de 800 milliards d’euros.

En quoi consiste ce plan de relance ?

Pour financer « Next Generation EU », la Commission, au nom de l’Union européenne, a emprunté des capitaux financiers sur les marchés internationaux, à des taux plus favorables que ceux dont auraient pu bénéficier les États membres en négociant seul.

La commission Européenne se chargera ainsi de de redistribuer les montants négociés entre les différents pays. Cette redistribution se partage ainsi :

  • 500 milliards d’euros iront sous forme de subventions accordées aux pays les plus durement touchés par la crise.
  • 300 milliards seront accordés sous forme de prêts aux États.

Le versement de ces allocations s’étalera sur trois ans, entre 2021 et 2023, dont 70% du montant sur les deux premières années.

Ainsi les principaux bénéficiaires seront, l’Espagne et l’Italie, avec des enveloppes respectives de 69,5 et 68,9 milliards d’euros. Ils devancent ainsi la France qui, avec 39,4 milliards, sera le troisième plus gros récipiendaire du plan NextGenEU.

Afin de recevoir ces allocations financières, chaque pays devra présenter un plan de relance qui lui est propre. Ce plan doit concorder avec les ambitions de la Commission Européenne, qui est de créer l’Europe de l’après-Covid-19 plus verte, plus numérique, plus résiliente et mieux adaptée aux défis actuels et à venir.

Pour en savoir d’avantage sur le du plan Next Generation EU, cliquer ici.

C’est ainsi que le plan de relance français, « France Relance » de 100 milliards d’euros du Ministre de l’Économie se voit financer à hauteur de 40% par les aides de l’Union Européenne. Le plan « France Relance » contient notamment les Chèques Relance Export, soutenant les PME-ETI, dans leur démarche de prospection à l’export.

En savoir plus sur le plan France Relance.

A situation exceptionnelle, mesure exceptionnelle.

Le plan de relance européen Next Génération EU est une première dans l’histoire de l’Union par les montants débloqués et la rapidité de son adoption et de son exécution. Ainsi, chaque pays de l’Union va maintenant s’atteler à appliquer leurs plans de relances nationaux, avec des objectifs et un financement européen commun.

 

Retour